Tweeter

Mai 2013

" En ce joli mois de mai, où toutes les libertés sont permises, j'accueille avec grand plaisir Michel Brosseau qui se joue des sentinelles en les détachant de son fil de mots. Toutefois je veillerai à ce qu'il ne laisse pas dans un coin un empêcheur de tourner carré! :-)
Je dépose ma discrète sentinelle sur son site http://www.xn--chatperch-p1a2i.net/spip




All along the watchtower



Sentinelle, tension de l’attente, on dit les sens en éveil, regard plongé dans la nuit ou l’immense, oreille aux aguets, c’est veille immobile, très peu pour moi, et garder qui, se protéger de quoi, plutôt longer les miradors, on finit toujours par trouver le moyen de s’en éloigner, du moins tenter le croire, s’évader peut-être pas, tunnels qu’on creuse y ramper dans l’obscur, images des films dans la tête, ceux qu’on dit d’aventures, du non encore advenu, ou bien finir par les oublier les miradors, s’inventer un parcours savant et que du matin au soir ne jamais marcher dans leur ombre, c’est sûrement possible le plein soleil permanent, total effacement parfait oubli des miradors, ou alors l’option bricolage, planches qu’on cloue aux poteaux des miradors, s’en faire cabane, un chez soi où ferait bon vivre, ne pas oublier une fenêtre ou deux pour la lumière, parce que c’est triste une maison sans lumière.


Michel Brosseau




0 Commentaires


Accès aujourd'hui : 1 - en tout : 6726.